Union Européenne

Réalisations

Retour à la liste

Habitats individuels et collectifs

Angers (49)

Habitats individuels et collectifs

Année de livraison :

2017

Surface de plancher (en m2) :

2 895

Coût total (en € HT) :

3 303 787

Maître d'ouvrage :

Podeliha - Angers (49)

Maître d'oeuvre :

Lionel VIE & Associés (49) - Agence HUCA (44)

Bureau d'étude bois :

IBA Structure - Saint-Sébastien-sur-Loire (44)

Entreprise(s) lots bois :

ACB Construction - Etriché (49)

TRILLOT Construction - Chazé-sur-Argos (49)

Utilisation du douglas :

Structure (charpente traditionnelle et panneau ossature bois), revêtement extérieur (bardeau bois).

Habitats individuels et collectifs

Descriptif :

Notice architecturale

Situé entre la ville ancienne, faubourienne à l'entrée sud de la Zac Verneau, l'îlot 1constitue un trait d'union entre la ville historique, et ses projets d'extension. Le projet de L'îlot 1 est un projet d'aménagement global, ainsi la limite Ouest du terrain est constituée d'une limite séparative des propriétés qui ne constitue pas une frontière opérationnelle franche.

 

Descriptif technique 

- Structure primaire mixte béton + brique en RDC et ossature bois panneau en étage
- Charpente traditionnelle bois massif
- Isolation 140 mm + 60 mm laine de verre
- Bardage bois "pré-vieilli" teinté grisé par trempage
-Toiture zinc

 

Les Merveilles de Saint-Aubin

Programme :

En lien avec un ensemble de logements locatifs intermédiaires de 19 logements, ce projet comprend la réalisation de 16 logements individuels. Il se situe en zone UZ/ver sur sa plus grande superficie, à l'exception au Sud-Ouest, d'une parcelle qui se trouve en zone Ucb. Afin de relayer l’importance de l’îlot dans la stratégie de transition entre le Potager Angevin, la rue Lizé et la ville en devenir autour du tramway: Le projet initie à l'ouest une couture à l'existant en s'adossant au mur de clôture périphérique par des constructions à RDC, se développant à R+1 en recul de celui-ci. Le long de la rue du Général Lizé, il présente une façade « urbaine », construite, continue, structurante répondant à une alternance de pleins et de vides en référence au linéaire des constructions existantes en vis à vis.

 

Partie architecturale :

Le projet initie à l'ouest une couture à l'existant en s'adossant au mur de clôture périphérique par des constructions à RDC, se développant à R+1 en recul de celui-ci. Le long de la rue du Général Lizé, il présente une façade « urbaine », construite, continue, structurante répondant à une alternance de pleins et de vides en référence au linéaire des constructions existantes en vis à vis. Sur la rue du Général Lizé, les constructions s'organisent perpendiculairement au linéaire de la voie, afin de préserver l'intimité des logements et des jardins. Les logements sont groupés par deux ou trois unités, ils présentent pour la plupart des accès doubles, par le jardin ou par une venelle de desserte. À l'ouest, deux logements s'implantent en parallèle, dans la continuité des maisons avoisinantes existantes, ils présentent des accès directs sur la rue du Général Lizé. Au Nord de la parcelle, on trouve deux groupes de deux logements et un logement unique. Ils s'implantent dans un principe idoine de préservation des intimités en perpendiculaire de l'allée centrale de desserte.

 

Aspect environnemental :

Noyé à terme dans une végétation dense, le stationnement s'organise sous des pergolas à structure métallique, des câbles tendus entre les montants permettant le développement de plantes grimpantes. Le mur de clôture périmétrique, fabrique une liaison construite entre les façades des logements, dans l'objectif de fabrication d'un socle unitaire à RDC, doublé de haies polyvariétales. Les bâtiments sont édifiés en structure mixte maçonnerie et bois couverte d’un bardage en douglas naturel « préveilli » teinte grisée.

 

Résidence Amandine 

Présentation et particularités techniques :

Situé entre la ville ancienne, faubourienne à l'entrée sud de la Zac Verneau, l’îlot 1constitue un trait d'union entre la ville historique, et ses projets d'extension. Le projet de L’îlot 1 est un projet d'aménagement global, ainsi la limite OUEST du terrain est constitué d'une limite séparative des propriétés qui ne constitue pas une frontière opérationnelle franche.

 

Programme :

Le projet comprend la réalisation de 19 logements locatifs sociaux et d’un bâtiment d’activité. Il se situe en zone UZ/ver du POS. Deux bâtiments de type intermédiaire + 3 logements individuels groupés + 1 bâtiment d’activité. Afin de relayer l’importance de l’îlot dans la stratégie de transition entre le Potager Angevin, la rue Lizé et la ville en devenir autour du tramway, le projet présente une mixité typologique, qui confond l’individuel et le collectif dans une même expression architecturale.

 

Partie architecturale :

Il présente une façade « urbaine », construite, continue, structurante sur la rue Henri Peluau. Le bâtiment d'activité fabrique une articulation construite à l'angle de la rue du Général Lizé. Les trois logements individuels se développent dans une typologie groupée. Les logements collectifs de type « intermédiaires », bâtiment 01 et bâtiment 02 comptent chacun 8 logements. Les volumes des constructions se développent à R ou R+1/R+2 + combles, ils présentent des toitures terrasses à R et des toitures à deux pans à R+1/R+2. Le stationnement s'organise sous des pergolas à structure métallique, des câbles tendus entre les montants permettent le développement de végétations grimpantes. Le mur de clôture périmétrique, fabrique une liaison construite entre les façades des logements, dans l'objectif de fabrication d'un socle unitaire à RDC. Le projet présente une structure verticale bipartite, un socle béton peint gris clair à RDC/R+1, et un bardage bois, clins à pose verticale en élévation R+1 ou R+2. Les toitures sont en zinc.

 

Aspect environnemental :

Le projet fait l’objet d’une étude paysagère complète sur l’ensemble du micro quartier incluant la conception des jardins privatifs, des allées et espaces communs et des stationnements sous pergolas, dans une ambiance globale très végétale garantissant l’intimité de chaque logement.