Union Européenne

Completed Projects

Return to the full list

Halle de village

Eglise-Neuve-de-Vergt (24)

Landscaping

Halle de village

Year of supply :

2020

Surface area (m2) :

220

Total cost (€ excl. tax) :

NC

Project owner :

Mairie d'Eglise-Neuve-de-Vergt (24)

Project manager :

Souvenir d'un Futur - Architecte (24)

Timber design office :

CESMA (33)

Wood bundle company (companies) :

Goubie Constructeur Bois (24)

Horizon Bois 24 (24)

Use of douglas Fir :

Les éléments bois qui composent la charpente sont tous contrecollés ou lamellés-collés, en Douglas purgé d’aubier.

Halle de village

Description :

 

Un village ordinaire sans architecture remarquable, un paysage rural boisé : tel est le site d’Eglise Neuve de Vergt. Pour répondre à la commande de la municipalité qui souhaitait un équipement type halle pour générer des manifestations : marchés, vides greniers, spectacles d’été afin de créer un lien social, l'architecte a proposé un bâtiment arborescent.

 

Cette structure puise son inspiration conceptuelle des forêts proches pourvue de grâce et d’élégance dans ce paysage post rural. La conception de la charpente de la halle s’avère simple et les éléments qui la composent restent des plus classiques. Il s’agit en premier lieu d’une série de quatre portiques, stables transversalement par nature, comprenant chacun une traverse lamellée-collée continue, à inertie variable et à versants symétriques, ainsi que deux poteaux cintrés, se dédoublant en tête et prenant appui sur des embrases métalliques formant rehausses. L’ensemble est complété par un réseau de pannes faîtières et sablières lamellées-collées, faisant simultanément office de supports pour le chevronnage et de butons au sein du dispositif général de stabilité longitudinale.

 

Toute cette ossature primaire est complétée par des chevrons autoporteurs, fixés contre pannes faîtières d’un côté et filants sur pannes sablières de l’autre. L’une des spécificités de la charpente réside dans l’ajout de bracons droits et cintrés, délestant partiellement et ponctuellement certains des chevrons, mais stabilisant également les arcs formant palées cadres entre poteaux. L’inclinaison variable des bracons contribue à la singularité du projet, en créant deux ondulations d’ampleur variable, l’une sous faîtage l’autre sous sablières.

 

En termes de stabilité générale, deux dispositifs distincts ont été prévus. D’une part, les arcs lamellés-collés des longs-pans qui relient successivement les pieds des poteaux aux sablières à mi-travée garantissent la stabilité longitudinale de la halle, et d’autre part, le voligeage raboté, calibré, profilé et posé à joints décalés est assimilé à un système de contreventement sous versants, stabilisant hors plan chacun des éléments de charpente décrits ci-avant.

 

Concernant la pérennité des ouvrages, plusieurs dispositions spécifiques ont été retenues. De larges avant-toits protègent tout d’abord les poteaux et les arcs, aussi bien en pignon qu’en bas de pente. Les pieds de l’ouvrage bénéficient également de réhausses généreuses, mais également d’une conception « non piégeante » de leurs assemblages, sans aucune zone de stagnation ou de rétention d’eau.

 

L’esthétique générale de la charpente a également fait l’objet d’une attention particulière, avec tout d’abord une sélection rigoureuse des éléments bois la composant, tous contrecollés ou lamellés-collés, en Douglas purgé d’aubier. Ensuite, les attaches directes et les liaisons par flasques médianes ont été privilégiées, pour minimiser leur impact visuel et tenter d’uniformiser au maximum la teinte spécifique des bois mis en œuvre. Une maquette 3D numérique établie en phase amont a permis de mettre au point et de figer d’emblée certains des détails souhaités, mais également et surtout de régler les rayons de cintrage des différentes pièces courtes, ainsi que le nombre et l’angle des bracons présents sous versants.