Union Européenne

Réalisations

Retour à la liste

Tour Potagère Urbaine

Schweighouse-sur-Moder (67)

Agriculture

Tour Potagère Urbaine

Année de livraison :

2015

Surface de plancher (en m2) :

19

Coût total (en € HT) :

50 000

Maître d'ouvrage :

Les Bois du Ried (67)

Maître d'oeuvre :

Charlotte Thietart

Entreprise(s) lots bois :

Les Bois du Ried (67)

Utilisation du douglas :

Structure (poteau poutre et solivage), revêtement extérieur (lame bois massif) et aménagement extérieur. 

Tour Potagère Urbaine

Descriptif :

Notice architecturale

INTRODUCTION

C’est en 2011, dans le cadre du concours d’architecture et de construction durable Archi<20 en Alsace que nous avons imaginé et développé cette idée d’une construction en bois de 10m de haut permettant la culture de plantes potagères. L’idée était simple : optimiser la surface des façades pour augmenter la surface de culture. Lauréats du concours, nous avons eu la chance de pouvoir construire la Tour potagère au printemps 2012 avec l’aide de plusieurs équipes locales. Le projet qui a motivé beaucoup d’entreprises, en particulier par son aspect innovant et original, a été soutenu par de nombreux sponsors. Durant l’été, 20’000 visiteurs ont découvert les différents projets exposés. A la fin du festival, la Tour potagère qui a eu beaucoup de succès a été vendue à la commune de Schweighouse-sur-Moder qui voulait développer un projet pédagogique autour du jardinage avec les écoliers. Aujourd’hui la Tour potagère est reconstruite devant le centre culturel de la commune. La Tour potagère prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique du développement durable.

DENSITE ET ECONOMIE DU SOL

L’étalement urbain et l’épuisement des ressources naturelles font partie des problèmes importants de l’urbanisation aujourd’hui. Une réponse à ces problèmes est la densité urbaine et l’économie du sol. Cela implique une planification parcimonieuse et responsable du sol, avec la conscience qu’il est un stock fini qu’il faut gérer et économiser pour aujourd’hui et pour demain. La Tour potagère contribue à relever ce défi. Par sa faible emprise au sol (18m2) elle peut occuper des petits espaces urbains délaissés, publics ou privés, sur un sol impropre à la culture, au pied d’immeubles existants ou au cœur d’un nouveau quartier d’habitations. L’optimisation de l’espace est obtenue par l’utilisation de la surface des façades. Grâce à la hauteur de la tour, la surface de culture est multipliée par 3. Simplement posée sur des pieux, sans fondation béton, elle est construite dans le respect du sol et est réversible grâce à la rationalité et la souplesse de son démontage. La Tour potagère est construite entièrement en bois, avec une essence locale (le mélèze pour son imputrescibilité, ne nécessitant donc aucun traitement de protection) issue de forêts locales garanties PEFC. Sa forme triangulaire permet à chaque façade, donc à toutes les plantes, d’avoir de la lumière naturelle durant une partie de la journée. Enfin les nombreuses plantes et fleurs de la Tour potagère participent à la biodiversité végétale et animale au cœur de la ville.

 LIENS SOCIAUX

En plus de sa fonction productive, la Tour potagère est un véritable espace commun de vie et d’échanges sociaux, à l’image des jardins partagés. Les listes d’attente pour l’obtention d’un jardin en ville s’allongent, le jardinage en collectif, au cœur de la cité, fait des émules. Les jardins collectifs sont reconnus comme des outils de développement social de plus en plus souvent utilisés par les différentes politiques chargées de la lutte contre l’exclusion. En tant que lieu de proximité et de mixité, de culture en commun, la Tour potagère affirme sa dimension sociale, collective, participative, éducative, pédagogique et écologique. Lieu de travail, la Tour potagère est également un lieu de loisir, de repos, de convivialité et de contemplation grâce à sa terrasse belvédère perchée à 10 mètres de hauteur où l’on peut boire un verre entre amis tout en profitant du paysage.

DIMENSION ECONOMIQUE

La Tour potagère offre aux habitants d’un appartement en ville la possibilité de cultiver leur propre jardin, de se nourrir de fruits et légumes frais de saison, avec le plaisir et le goût des aliments authentiques. Elle contribue à ce grand mouvement actuel de l’agriculture urbaine et de l’autoproduction. En tant que jardin communautaire, elle participe à l’apprentissage et au partage de savoir-faire.

TECHNIQUE STRUCTURELLE

Le thème de la construction écologique, la recherche d’une solution structurellement simple et la réflexion d’une mise en oeuvre efficace, ont inspiré ce projet pour créer cette structure préfabriquée en bois. Ce projet a été conçu en recherchant le meilleur compromis entre le confort de la circulation verticale, l’espace disponible pour le travail des jardiniers et l’utilisation optimale des façades. Les objectifs ont été atteints avec un système répétitif, linéaire et rationnel de la structure. L’écoulement des eaux et les bacs à plantes contenus dans l’épaisseur des murs ont inspiré le système constructif. Les montants soutiennent les bacs à plantes et permettent à l’eau de s’écouler par gravité de bacs en bacs.

 

Descriptif technique

TECHNIQUE POTAGERE

La forme triangulaire permet à chaque façade, donc à toutes les plantes, d’avoir de la lumière naturelle durant une partie de la journée. Lors du festival Archi<20, le choix de plantes aromatiques demandant peu d’entretien et peu d’eau était essentiel pour la réussite du projet : un potager de simples, de plantes aromatiques mais aussi médicinales (utilisées depuis la civilisation égyptienne !) et décoratives. De l’oseille, du thym, de la menthe, de la sarriette, de la verveine citronnelle, du persil, du romarin, des fraisiers, de la lavande, de l’hysope, de la sauge et de l’armoise accompagnent le visiteur tout au long de la tour.